Affiche congres2020

REPORT du CONGRÈS

En raison de la situation sanitaire actuelle et du couvre-feu décrété à Paris qui est prévu pour 4 semaines et probablement 2 de plus, l’ambiance n’est pas aux rassemblements, et les conditions peu favorables à un déplacement.

C’est donc avec regret et dans le souci de ne pas confronter les congressistes aux difficultés actuelles, que le Conseil d’administration de la SFS a pris la décision de reporter notre Congrès à l’année prochaine, même thème et mêmes intervenants, car tout le monde a mis du cœur et de l’énergie à la préparation de ce thème ô combien d’actualité! qui restera une réflexion intéressante et enrichissante avec le recul.

 

La Sophrologie face à l’actuel malaise dans la Civilisation

La place du sujet, les répercussions sur le Corps

Nouvelles dates: 4 et 5 décembre 2021, à Paris.

Le thème de ce 51e Congrès s’est imposé à nous à la suite d’une discussion autour de nos expériences face aux demandes actuelles laissant entrevoir de difficiles adaptations aux rythmes de vie, exigences au travail, performances attendues, engendrant de nouvelles souffrances, de nouveaux troubles, de nouvelles interrogations.

Qu’en est-il de notre singularité, de notre sphère intime, de notre temporalité, de notre rapport au monde ?... Telles étaient les questions que nous souhaitions aborder et qui résonnent d’autant plus fort aujourd’hui avec le surgissement de la pandémie.

Affiche congres2020Notre époque, comme toute période de mutation, génère un « malaise » tant psychique que corporel.

L’actuel malaise est-il la continuation sous d’autres formes de celui dépeint par Freud en 1929, ou bien constitue-t-il quelque chose de nouveau et de différent ?

Ce que nous sophrologues pouvons constater, c’est la persistance d’un clivage entre Soma et Psyché et l’actuel besoin d’entendre toutes les composantes du sujet, de prendre en compte sa « totalité ».

La nécessité d’une prise en charge globale est plus que jamais nécessaire dès lors que surgissent de nouvelles classifications, des réponses tant médicamenteuses que des promesses de « bien être » proposant une réponse à chaque symptôme...

Nous avons donc souhaité questionner ce « malaise » et l’impact des contraintes sociétales sur notre économie psychique.

Comment la sophrologie peut-elle accompagner ces changements et l’accélération brutale des rythmes, au prix de quelles mutations, de quelle évolution dans le positionnement de ses acteurs, de quels renoncements peut-être…

La rencontre authentique avec autrui peut-elle aider le sujet à advenir au projet de vie dont il rêve ?

La sophrologie sait-elle s’adapter, ou peut-être résister, aux nouvelles formes de communication : réseaux sociaux, tout numérique, normes de plus en plus contraignantes… ?

Et alors que les évènements récents ont bouleversé beaucoup de certitudes, nous espérons avec l’aide de nos conférenciers et la participation de tous faire de ce congrès une parenthèse enrichissante et un vrai moment de réflexion et de partage.

Pour cela nous avons introduit une innovation dans notre programme en réservant le dimanche après-midi à des échanges d’expériences, des vignettes cliniques, des questionnements avec les sophrologues qui le souhaiteraient en dialogue avec les différents conférenciers.

Nous avons besoin de votre fidélité et de votre participation pour faire de ces deux jours un moment de plaisir et de retrouvailles.

Vous pouvez télécharger le programme de ce Congrès que nous maintenons malgré les incertitudes ambiantes, auxquelles nous nous adapterons si nécessaire, en faisant nôtre ce principe de la Sophrologie qui lui permet d’évoluer et de se « re-penser » au fil des années…

Vous trouverez toutes les informations sur le site dédié du congrès: www.congres-sophrologie-sfs.com

Télécharger: le programme du congrès / le bulletin d'inscription